Le vinaigre blanc, l’herbicide écologique 1


Le fameux « cristal » (en bouteille plastique) qui sert à tout (conserver des cornichons, détartrer, nettoyer…), un mélange d’eau (92 %) et d’acide acétique (8 %),élément biologique naturel  issu de la transformation du sucre par fermentation,  le vinaigre blanc pourtant comestible,est un herbicide efficace et une réelle alternative à certains produits phyto comme le glyphosate ( Roundup) .

pulvérisation de vinaigre blanc Comme le Roundup, le vinaigre blanc est un désherbant total (non sélectif), comme avec du Roundup, on utilise un pulvérisateur et on grille les “mauvaises” herbes. A la petite différence, non négligeable qu’ avec le vinaigre on ne risque pas de s’empoisonner, ni de polluer les nappes phréatiques ou les mares voisines !  D’origine naturelle, le vinaigre est biodégradable. Compte tenu des doses employées et de la volatilité du produit, son action sur le sol et les êtres vivants qui y vivent semble très limitée. Il ne laisse pas de résidu nocif dans le sol, ni dans les plantes. D’ailleurs, les plantes sont susceptibles de renfermer de l’acide acétique, et cela le plus naturellement du monde !
L’emploi de l’acide acétique est officiellement « autorisé dans les jardins ». Attention toutefois : l’acide acétique (et donc le vinaigre) n’est pas (encore ?) inscrit dans la liste des produits utilisables en agriculture bio. C’est pourquoi il ne faut pas parler d’« herbicide bio ». Et si des spécialités commerciales à base d’acide acétique sont homologuées pour toutes sortes d’usages, ce n’est pas le cas de notre bon vieux vinaigre blanc !
Et on ne parlera même pas du coût tant il devient ridicule.
Mode d’emploi
On applique 100 ml de produit dosé à 10 % d’acide acétique par mètre carré, soit 0,1 litre par mètre carré, ou encore 1 litre pour 10 m2. En remplissant la cuve d’un pulvérisateur de 5 litres, vous avez donc de quoi traiter 50 m2, c’est-à-dire, par exemple, un rectangle de terrain de 10 mètres par 5
Avec notre vinaigre du commerce dosé à 8 %, on traite un peu moins de surface avec le même volume, c’est-à-dire 40 m2. Ce traitement aura coûté environ 2,50 € (prix en conditionnement de 10 litres), ce qui est relativement modique.
traitement au vinaigre blanc Appliquez le vinaigre pur, par temps ensoleillé, à l’aide d’un pulvérisateur. Rincez ensuite celui-ci.
L’effet est quasi immédiat. Les feuilles des herbes grillent, en commençant par les plus larges. Les très jeunes plantes sont détruites. S’il pleut ensuite, il peut y avoir une repousse, notamment des grosses plantes pourvues d’une racine profonde. Mais la végétation en place reste « déprimée » pendant plus d’un an. On peut répéter le traitement jusqu’à 6 fois par an pour améliorer l’efficacité.
Il y a bien d’autres manières de se débarrasser d’herbes indésirables, mais voilà une manière certaine de se débarrasser d’herbicides dont la réputation destructrice n’est plus à faire.
(Source : http://www.arehn.info/)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Le vinaigre blanc, l’herbicide écologique

  • David

    Article très sympa ! Tu as été plus rapide que moi 🙂 je prépare un sujet similaire… Parce que c’est bien facile de dire “non aux pesticides” ou “non à quoi que ce soit”, mais proposer une vraie alternative c’est le seul moyen d’avancer !