Les news confinées des Pimprenelles


Dans cette période bien étrange personne ne peut dire si nous en sortirons riches de quelques enseignements sur nos modes de vie, le désordre écologique à l’origine de cette crise et la capacité que nous aurons à résister à un simple retour aux choses. Du coté des Pimprenelles, nous étions dans l’expectative avant même cette crise sanitaire sur l’avenir de notre engagement. Après un programme 2018 très dense en actions diverses et riche en organisations , nous avons eu besoin d’envisager une année 2019 sans événement à programmer et mettre l’accent sur d’autres facettes de l’association. Si nous avons tout de même participé à l’élaboration du programme de La fête du Parc Bardi à Vedène en Mai et contribué bien naturellement à celui des Escapades Buissonnières dans le cadre de La fête de la Biodiversité du Thor en Novembre, l’activité s’est recentrée sur la création d’expositions, le remaniement très significatif du stand et la présence sur des événements auxquels nous n’avions pu pleinement participer jusque là. En cela la création de l’exposition “Vannerie et Biodiversité” pour le Musée Départemental de la Vannerie de Cadenet, la concrétisation d’un projet exposition/conférence sur Mieux connaître le frelon asiatique et notre participation à des rendez-vous comme Les Journées d’Albertas avec un nouveau stand répondaient à ce désir d’alternance.

Un avenir incertain

Hélas, après des investissements conséquents, pour des raisons très diverses et contre toutes attentes, certains de nos partenaires financiers historiques n’ont pas répondu à nos espérances. Si rien est acquis, nous pensions que nous avions largement rempli nos engagements en 2018 et pleinement participé à la nécessaire démarche de sensibilisation, de pédagogie auprès du grand public concernant la connaissance et la préservation de la biodiversité, les pratiques éco-responsables au jardin et plus généralement les problématiques environnementales. Si nous pouvions encore espérer retrouver en 2020 un budget qui nous permette d’envisager des projets et des programmes dans la ligne de ce que nous avions fait jusqu’ici, la crise économique qui va accompagner cette pandémie, sème le doute. Les associations et structures engagées dans la pédagogie à l’environnement connaissaient dèjà de grandes difficultés, en contradiction avec certaines urgences. Tout laisse à penser que celles ci seront classées au second plan, les priorités seront mises ailleurs et il est probable que beaucoup de concessions seront faites pour que les questions environnementales n’entravent la fameuse reprise. Un choix, mais sans doute aussi une erreur.

Aussi impliquée soit elle dans un véritable réseau d’acteurs de terrain, notre association aura peut être du mal à survivre économiquement et ne devrait plus pouvoir proposer autant de choses qu’auparavant. Même sans s’engager financièrement dans certains projets, des frais fixes sont incontournables comme ce site internet qui nous permet d’avoir un objet de communication fiable et de présenter nos actions.

Quel sera donc le programme 2020 ?

Déjà amputé des nombreuses projets du Printemps, le programme est encore incertain pour la rentrée prochaine. Hormis l’annulation de la 6ème édition de notre rendez-vous phare Jardin d’Automne, bon nombre d’événements (Journées d’Albertas, Plantes Rares et Jardin Naturel par exemple) ou nous devions être présents se reportent déjà en Septembre et Octobre, alors que La Fête de la Science (du 2 au 12 octobre) viendra se teinter de Nature, puisque La Fête de la Nature est repoussée (du 7 au 11 octobre) ainsi que Les Rendez-vous aux jardins (du 2 au 4 octobre) et Le Jour de la Nuit (le 10 octobre). Des choix à reconsidérer. Cela va sans doute venir bousculer le calendrier d’Automne d’autant que nous pourrions programmer un 23ème Troc aux Plantes, histoire de se retrouver dans une ambiance simple et conviviale après des mois passés dans nos jardins et que nous rejoindrons nos amis de D3P en Novembre pour La fête de la Biodiversité du Thor. Mais là encore, aurons nous les moyens d’assumer financièrement tout cela ? Le projet démarré en Novembre avec la parution de 3 articles dans Le Mag des parents autour des diverses notions de carrés potager et potagers en carré a fait l’objet d’un réel investissement. Il se concrétise depuis plusieurs mois dans un de nos jardins. Il continuera d’évoluer au fil des saisons pour en tirer des enseignements que nous espérons diffuser sous forme d’une exposition, voire d’installations de carrés dans divers endroits (école, maison de retraite, lieux de vie,…). Une vision a court terme, mais qu’adviendra t il de notre association au delà ? Nous remercions au passage les partenaires qui nous restent fidèles et adhèrent pleinement au sens de notre action. Les Pimprenelles vous donne tout de même rendez-vous bientôt dans un bel endroit, pour de bonnes raisons.

LES PIMPRENELLES …Contact@les-pimprenelles.com – www.facebook.com/pimprenelles.les

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.