Adoptez un hérisson: mise au point


 

Un article rédigé en Avril 2016, intitulé “Protéger les hérissons, en adopter un avec la LPO” , nous a valu près d’une centaine de messages depuis sa parution, avec une intensification ces derniers mois. Immanquablement, ces personnes soucieuses de bien faire, nous contactent pour que nous les aidions, voire leurs procurions un hérisson ou un couple. Louable intention sauf que la réglementation autour de ce sympathique animal, hélas lui aussi en raréfaction, est très stricte. C’est sans doute l’occasion de relire plus en détail cet article qui relayait initialement une information du Centre de soins de la LPO à Buoux dans le Luberon. Cet article était aussi l’occasion de mettre en valeur le travail fait de ces centres de soins et d’inciter à les soutenir.

Outre le fait qu’il soit un véritable auxiliaire du jardinier, le hérisson dont la population décroit significativement, est un animal protégé.

Le Printemps arrive et on commence à les voir le soir, à les entendre fouiller dans les haies. Une très bonne chose qui tend à démontrer qu’il trouve dans votre jardin des conditions favorables qu’il faudra préserver.

Le hérisson a une durée de vie d’environ 10 ans mais son espérance de vie est réduite à 2 ans en raison de la multiplication des routes, des clôtures, de l’emploi des pesticides, insecticides, herbicides, des granulés anti-limace et plus généralement de la modification des écosystémes.

Quelques conseils pour accueillir les hérissons tout au long de l’année au jardin

Protégé, signifie qu’on ne peut pas en disposer librement. Il est notamment interdit de le tuer, de le transporter, de le naturaliser (c’est à dire de l’empailler), d’en faire un animal de compagnie enfermé dans l’enceinte de sa propriété,de le mettre en vente.

abris herisson

Pour l’accueillir dans son jardin dans de bonnes conditions, le jardinier doit préserver les habitats naturels ou aménager des espaces dédiés afin que l’animal y construise son nid. Il peut s’agir : de branchages ;de feuilles mortes, de ronces, d’un petit tas de bois, de pierrailles, de bottes de paille. Il s’installe parfois sous des planchers extérieurs, dans des granges. L’important étant de déranger le moins possible ces espaces dans un coin du jardin.                                           On ne peut le retenir dans son jardin et il est nécessaire de prévoir des passages adaptés pour que le hérisson puisse accéder à d’autres jardins. Solidarité entre jardiniers oblige !

Il est possible de déposer dans son jardin des croquettes pour chats et chiens. Sans danger, elle dénature toutefois l’ordre des choses et contrarie son appétence pour des nourritures plus naturelles qui en font un excellent auxiliaire. Il est surtout important en Été, de laisser à disposition des points d’eau pas trop profond. Attention aux bassins et aux piscines!

Trouver un hérisson errant en pleine journée, n’est pas bon signe. Malade, perdu pour les plus petits, il devient la proie facile de prédateurs mais aussi des mouches qui vont pondre entre ses piquants et engager son pronostic vital. Il y a des mesures à prendre dans ce cas là que vous retrouverez sur le site dédié à cette jolie bestiole : Le hameau des hérissons

adopter un herisson lpo

 On ne peut donc acheter un hérisson, mais la LPO PACA propose de temps en temps des adoptions pour les nombreux hébergés qui ont été soignés durant l’hiver au centre LPO de Buous (84). Il y a des conditions particulières à respecter car il s’agit en tout état de cause d’un animal sauvage et protégé.
(Centre de soins de la LPO à Buoux dans le Luberon)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.